Cycle de l'empreinte

Il existe donc un cycle de l'empreinte au cours des générations successives, caractérisé par des étapes d'effacement et de réécriture lors de la gamétogenèse pour adapter l'empreinte au sexe du nouvel individu.

En dehors des cellules germinales, l'empreinte est reproduite de façon stable pendant toute la vie lors des divisions des cellules somatiques, grâce aux DNA méthyltransférases (et notamment au sous-type DNMT1 qui recopie sur le brin néo-synthétisé lors de la réplication de l'ADN la méthylation lue sur le brin matrice).